Château de Nointel (Oise)


Château de Nointel (Oise)


Le château de Nointel est un édifice situé à Nointel dans l'Oise.

Histoire

Le château est construit de 1904 à 1910. C'est le quatrième construit à cet emplacement, les deux précédents ayant brûlé pendant des guerres. C'est dans ce château que Louis Béchameil de Nointel a créé la sauce béchamel. (Voir précisions ci-dessous.)

Le propriétaire, depuis 1986 est le chanteur compositeur et auteur français Renaud Siry, qui a ouvert en 1986 le musée de l'Auto Miniature dans ce château, inauguré par Jean-Pierre Beltoise. Plus de 5 000 voitures de collection y sont rassemblées.

Le parc est repéré par le pré-inventaire des jardins remarquables.

Historiquement parlant, le château de Nointel de l'Oise a connu plusieurs constructions et propriétaires, sur le même site:

1218: Jean de Nointel fait construire le premier château portant son nom. Il s'agit d'une forteresse à tourelles.

1358: la forteresse sera démantelée, au cours de la guerre de Cent Ans, lors d'une jacquerie. Dans le même temps, des souterrains, avec de nombreuses salles voutées sont édifiés, qui mènent à l'abbaye Saint-Antoine de Catenoy et à d'autres lieux fortifiés.

1454: Marie de Riencourt fait édifier un château fort, qui relèvera le fief. C'est Guy de Nesles qui lui succèdera, avec sa famille.

1610. Construction d'un nouveau château, par François Ollier. Le seigneur de Nointel donne, comme c'est alors la coutume, son nom au château. Il est situé dans l'Oise et non dans le Val-d'Oise, comme le croient certains, par erreur. Son fils Édouard reçoit à plusieurs reprises, au château de Nointel, devenu le Marquisat de Nointel le Roi Louis XIII. Le château dont on dit qu'il est somptueux est construit en pierres et briques, dans le goût du XVIIe siècle, au milieu de grands jardins dessinés par Le Nôtre. La cour du Roi y a ses habitudes.

1671: Charles-François Ollier vend le château à Louis Béchameil, surintendant du roi Louis XIV. Fin gastronome, il élabore pour la première fois, sa fameuse sauce blanche, appelée par la suite sauce Béchamel, sans le "i", dans les cuisines du château de Nointel. Il acquiert en 1691, le Marquisat de Nointel et devient ainsi le Marquis de Béchameil. la famille de Béchameil demeurera dans l'Oise jusqu'en 1718.

1787: les terres de Nointel sont cédées au prince de Condé, qui les achète pour son fils Louis-Henri-Joseph, duc de Bourbon. Il ne cessera d'embellir le domaine.

1792: à cause de la Révolution, Les biens du duc de Bourbon sont séquestrés et placés sous la garde de la Nation. 1793: le mobilier est vendu et le château devient une "maison de détention temporaire". Les souterrains, notamment, verront se succéder des prisonniers de la Révolution, dont Éloy Fouquier, procureur du Roi. (Famille Fouquier-Tinville). le Marquis de Siry -famille de l'actuel propriétaire-, sa femme et ses cinq filles, les comtes de Guyon de Montlivault -eux aussi, directement apparentés aux Siry-, etc. À noter que les ouvrages historiques font état de la "douceur" de la détention à Nointel, du fait de la gentillesse des gens de la Commune, qui, au cours de l'histoire, n'ont jamais été des violents...

1798: Les terres du château sont vendues à Simon de Sienne.

1801/1810: Démolition du château. Le savant physicien Jean-Baptiste Biot, maire de Nointel, ayant acquis la propriété a habité les dépendances, constituées notamment d'une maison bourgeoise. Né à Paris, en 1774 et décédé en 1862, J.B Biot est entré à l'Académie des Sciences en 1803 et à l'Académie française en 1856. Il a été le premier à reconnaître l'origine céleste des météorites en 1803, a effectué en 1806 avec Arago, les premières mesures précises sur la densité des gaz et en 1815, il découvre le pouvoir rotatoire de certains liquides et crée le "saccharimètre". Il est aussi à l'origine des recherches sur la propagation du son et de la lumière et de l'électromagnétisme, en 1820.

1904: Naissance du 4ème château de Nointel -l'actuel-. Terminé en 1910, il doit sa re-naissance à la comtesse Aubernon de Neville -parfois orthographiée "Nerville", qui tenait un salon littéraire à Paris. Ayant acheté le domaine et les ruines du château, elle charge son fils, de faire procéder à sa reconstruction. Par rapport à l'édifice précédent, le nouveau est orienté Sud/Nord, pour ses façades principales, alors qu'il était orienté Est/Ouest, précédemment. Cependant, l'esprit de ses façades ouvragées en pierres et briques, dans le goût du XVIIe siècle a été conservé. Basé sur un rez-de chaussée et 2 étages, il arbore quatre tours élancées et compte 111 fenêtres. Nanti d'une galerie d'entrée de 18 m de long, il compte 3 portes d'accès et 3 terrasses. Des anciens jardins subsiste le bassin d'agrément et son ange en pierre, alimenté par la source située dans le bois des Cotes, où, jadis, Jules César avait établi son campement.

1940: le château est vendu à Monsieur Gaston Roy, Administrateur de maison de détail, tandis que Diane Aubernon de Neville, fille cadette de la comtesse à l'origine de la reconstruction, victime d'un "coureur de dot" qui disparut le soir de leur mariage, finit sa vie, ruinée par la mauvaise gestion de ses chevaux de course et se trouve contrainte de disperser ses meubles aux enchères et de céder son château.

1973: Monsieur Guy Joubert, mécanicien naviguant à l'aéroport de Roissy Charles de Gaulle rachète Nointel. Il restaure en partie le château, mais morcelle une grande partie du parc, créant ainsi un lotissement non loin de la propriété. Il revendra le château en 1986, contraint par son divorce.

1986: Renaud Siry acquiert le château, avec l'appui financier de sa mère, Giselle Thévenet Siry. Il entreprend d'importants travaux, notamment au deuxième étage, qu'il viabilise entièrement. Partageant sa vie entre Nointel et Paris -où ses activités artistiques l'appellent régulièrement-, il ouvrira les portes de Nointel au public, dès 1986, créant le 1er Musée de l'Auto Miniature en France. Il organisera à Nointel, quelques grands rassemblements de collectionneurs de voitures anciennes, dont, notamment, les "DS Trophy" et, en 2015, pour fêter les 60 ans de la DS, le "DS Day". En 2013, en hommage à sa mère, disparue en , il créera une petite chapelle, dans l'une des quatre tours d'angle. La chapelle Sainte-Giselle-Sainte-Rita sera consacrée par une bénédiction, en présence du prêtre de la paroisse, de la famille restreinte et de quelques voisins.

Architecture

Notes et références

Annexes

Liens externes

  • Musée de l'Auto miniature
  • Portail de l’Oise
  • Portail des châteaux de France


Château de Nointel (Oise)


Langue des articles



Quelques articles à proximité