Mello


Mello


Mello est une commune française située dans le département de l'Oise en région Hauts-de-France.

Géographie

En 1853, le hameau de Martincourt, dépendant de Saint-Vaast-lès-Mello, est rattaché à Mello.

Communes limitrophes

Hydrographie

La commune est baignée par le Thérain.

Turnbull & Asser

Toponymie

Histoire

Le se déroule à Mello la bataille qui met fin à la Grande Jacquerie.

Politique et administration

Rattachements administratifs et électoraux

La commune se trouve dans l'arrondissement de Senlis du département de l'Oise. Pour l'élection des députés, elle fait partie de la troisième circonscription de l'Oise.

Elle faisait partie de 1801 à 1973 du canton de Creil. Celui-ci est alors scindé, et la commune rattachée au canton de Montataire. Dans le cadre du redécoupage cantonal de 2014 en France, ce canton, dont dépend toujours la commune, est modifié et s'étend, regroupant désormais 15 communes.

Intercommunalité

La commune était le siège de la communauté de communes la Ruraloise, qui avait pris la suite du SIVOM du Thelle.

Dans le cadre des dispositions de la loi portant nouvelle organisation territoriale de la République (Loi NOTRe) du , qui prévoit que les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI) à fiscalité propre doivent avoir un minimum de 15 000 habitants, le préfet de l'Oise a publié en un projet de nouveau schéma départemental de coopération intercommunale, qui prévoit la fusion de plusieurs intercommunalités, et en particulier de la communauté de communes du Pays de Thelle et de la communauté de communes la Ruraloise, formant ainsi une intercommunalité de 42 communes et de 59 626 habitants,.

La nouvelle intercommunalité, dont est membre la commune et dénommée provisoirement communauté de communes du Pays de Thelle et Ruraloise, est créée par un arrêté préfectoral du qui a pris effet le .

Liste des maires

Démographie

Évolution démographique

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir de 2006, les populations légales des communes sont publiées annuellement par l'Insee. Le recensement repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005.

En 2017, la commune comptait 638 habitants, en diminution de 4,49 % par rapport à 2012 (Oise : +1,75 %, France hors Mayotte : +2,36 %).

Pyramide des âges en 2007

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à 60 ans (19,2 %) est en effet inférieur au taux national (21,6 %) tout en étant toutefois supérieur au taux départemental (17,5 %). À l'instar des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est supérieure à la population masculine. Le taux (50,4 %) est du même ordre de grandeur que le taux national (51,6 %).

La répartition de la population de la commune par tranches d'âge est, en 2007, la suivante :

  • 49,6 % d’hommes (0 à 14 ans = 18,8 %, 15 à 29 ans = 25,6 %, 30 à 44 ans = 21,3 %, 45 à 59 ans = 18,4 %, plus de 60 ans = 16 %) ;
  • 50,4 % de femmes (0 à 14 ans = 17,6 %, 15 à 29 ans = 20 %, 30 à 44 ans = 20 %, 45 à 59 ans = 20 %, plus de 60 ans = 22,4 %).

Culture locale et patrimoine

Lieux et monuments

Mello compte trois monuments historiques sur son territoire. Il s'agit de :

  • Collégiale Notre-Dame
La collégiale Notre-Dame, place de l'Église (classée depuis le ), a été édifiée pendant la seconde partie du XIIe siècle pour les deux premiers niveaux, et entre 1210 et 1220 environ pour l'étage des fenêtres hautes, les voûtes et toitures. Bien qu'appartenant clairement à l'architecture gothique, les fenêtres issues de la première campagne de construction sont encore d'inspiration romane. Le XVIe siècle notamment a apporté un nombre de réparations et extensions, qui n'ont que légèrement la physionomie globale de l'édifice, sauf au nord de la nef. Par contre, l'écoulement de l'abside en 1741 laisse ses traces jusqu'à ce jour, n'ayant jamais été reconstruit.
Déjà très compacte, l'église en tient une extension est-ouest ne dépassant pas l'extension nord-sud, ce qui est tout à fait inhabituel pour une église gothique. Avec les dimensions réduites, contrastent l'élévation ambitieuse sur trois étages, avec un triforium présent sur tous les parois à l'intérieur de l'église, ainsi que la portée considérable des voûtes du vaisseau central et du transept. L'intérieur est également assez harmonieux et bien équilibré, ce que le caractère disparait de l'extérieur ne trahit pas.
  • Maison
Cette maison Renaissance est située Grande rue / place du Jeu-d'Arc. Sa façade est inscrite à l'inventaire des monuments historiques par arrêté du . Elle abrite aujourd'hui un hôtel-restaurant. D'après la base Mérimée, la maison aurait été détruite vers 1944 et daterait du XVIIIe siècle, ce qui ne cadre pas avec la référence au style Renaissance.
  • Châteaux de Mello
Ils surplombent le village à l'ouest. Les façades et toitures de l'ancien château, du château du Second Empire dit petit château, de la chapelle mortuaire des Seillière et de la chapelle Sainte-Anne sont inscrits à l'inventaire des monuments historiques par arrêté du .
Le château fut la propriété successive des familles de Mello, de Nesle, et de Montmorency, ils appartiennent aujourd'hui à une société de crédit-bail immobilier, louant les installations hôtelières au groupe Châteauform', qui y exploite 101 chambres, dédiées à l'accueil de séminaires.

On peut également noter :

  • Fontaine de la place de l'Église.
  • Fontaine Gabrielle, au début de la Grande rue à l'entrée ouest du village.
  • Le Thérain et ses différentes déviations qui sillonnent tout le village et l'entourent entièrement, formant plusieurs îles.

Personnalités liées à la commune

  • Guillaume d'Ercuis (1255-1315), ecclésiastique, chanoine de Mello, aumônier du roi Philippe III de France.
  • Guillaume Caillet ou Callet, surnommé Jacques Bonhomme, chef de la Jacquerie de 1358, né à Mello.
  • Général Louis Michel Antoine Sahuc (1755-1813), militaire et homme politique français, né à Mello.
  • Alexandre Martin (1815-1895), ouvrier et homme politique, mort à Mello.
  • Louis-Gervais Delamarre (né à Mello le 6 avril 1766, décédé le 27 juillet 1827), éminent agronome forestier.

Héraldique

Voir aussi

Articles connexes

  • Collégiale Notre-Dame de Mello
  • Châteaux de Mello
  • Famille de Mello
  • Liste des communes de l'Oise

Liens externes

  • Mello sur le site de l'Institut géographique national

Notes et références

Notes

Références

  • Portail de l’Oise
  • Portail des communes de France

Mello


Langue des articles



Quelques articles à proximité